• Bureau d'études
  • Maîtrise d’oeuvre
  • Conception & Architecture
  • Développement durable
  • : Auchan
    Ceetrus
  • Surfaces créées : 28600 m2
  • Architecte(s): Jean-Guy Farnoux
  • Crédit Photo: Sophie Carles
  • Début des travaux: 2008
  • Livraison: 2009
Icon Flèche

Auchan La Renaissance

Vineuil, Blois (41)

Présentation

Les points essentiels constituant les axes forts à partir desquels a été élaboré le projet, sont :

La volonté de créer un quartier homogène avec une forte identité se démarquant de la zone commerciale existante adjacente et pouvant imprimer cette identité sur les futures réalisations de la ZAC (autant sur les créations que restructurations ou extensions éventuelles)

La volonté d’intégration du projet par l’affirmation de qualités environnementales et paysagères.

Le bâtiment respecte la Réglementation Thermique (RT2000) qui détermine la conception des bâtiments. Consommation inférieure à 350Kw par m².

La Renaissance Blois Vineuil est le premier centre commercial Ceetrus à avoir obtenu la certification HQE®. Une distinction qui s’ajoute à celle reçu à l’occasion des Trophées CNCC 2010 dans la catégorie « Meilleure création de centre commercial ».

PLAN DE MASSE

La composition générale du plan de masse se veut souple et harmonieuse à l’identique des courbes de niveau du terrain naturel. L’implantation du bâtiment respecte la morphologie préexistante du site en se tenant au plus près de la topographie naturelle. La position du Centre Commercial permet de dégager des cônes de vue : du Centre Commercial vers l’amphithéâtre de Blois, depuis le débouché de la circulation douce venant du centre de VINEUIL. La volumétrie générale s’articule autour de l’accès vinolien qui apparaît comme la colonne vertébrale de l’ensemble du projet. Les courbes et contrecourbes de cette liaison douce influent sur le dessin du mail longitudinal, des façades de la galerie ainsi que sur le dessin des parkings. En périphérie du bâtiment les parkings ainsi que les bandes de retrait de construction sont traités comme de véritables espaces de paysagement prenant en compte non seulement l’aspect visuel, mais aussi sonore chaque fois qu’il est nécessaire (mise en œuvre de merlons végétalisés surmontés de murs antibruit).

PARTI ARCHITECTURAL

La composition souple du plan de masse se retrouve en façade, avec une façade ouest à très grand rayon de courbure et des façades nord et sud rayonnantes pour la galerie.

Les sas d’entrée ponctuent ces dernières et sont l’occasion de décrochés de façade. Ces sas sont organisés de façon à se protéger du vent dominant Sud/Ouest de part la toiture basse s’opposant à ces vents, et de par la position en chicane des portes successives permettant d’accéder aux mails ; ce principe permettra un contrôle plus efficace de la ventilation et de la stabilité de la température ambiante. Ces sas constituent un repère évident depuis les aires de stationnement mais demeurent néanmoins cohérents avec l’architecture générale qui tient à son caractère de « village » commercial à l’échelle humaine.

Les toitures inclinées sur les sas se poursuivent sur l’ensemble des mails de la galerie marchande permettant la mise en œuvre de vitrages verticaux ou semi verticaux apportant un éclairage naturel important. Ces vitrages de par leur orientation Nord et Est permettent le préchauffement de la galerie le matin tout en évitant les inconvénients dus aux rayonnements directs (exposition Sud et Ouest) : éblouissement et apport calorifique trop importants.

Les façades extérieures constituées d’une alternance de panneaux bois type Trespa et de bardage métallique de teinte claire s’appuient sur un soubassement en pierre naturelle du type muret « vinoliens » et reçoivent en partie supérieure un couronnement métallique permettant l’incorporation d’un éclairage filant rasant la façade. Le recours à ces différents matériaux apparaît comme une garantie de réussite non seulement d’intégration du bâti à l’environnement naturel, mais aussi et encore d’appropriation positive et immédiate par la clientèle des habitués. Ces matériaux possèdent tous des facettes intéressant la qualité environnementale :

La pierre du soubassement pour son intégration locale et sa longue durée de vie

Le panneau type Trespa pour ses constituants à base de matières renouvelables et son respect de l’environnement

L’acier pour sa durée de vie et sa capacité à être recyclé Les couvertures apparentes, organisées en jeux de pentes à 20°, sont elles-mêmes réalisées en bac acier .

La charpente des malls de la galerie restera apparente et constituera l’élément majeur de la décoration. Le matériau privilégié pour cette dernière sera le bois lamellé collé avec assemblages métalliques ; à l’esthétique et l’aspect chaleureux s’ajoutera sa qualité environnementale (constituants à base de matières renouvelables et capacité à être recyclés).

Pour l’ensemble du Centre Commercial, hormis les malls précédemment décrits, l’acier sera la matière principale constituante de la structure. Sur l’hypermarché, le système constructif choisi, la poutre treillis en l’occurrence, permettra de réaliser des portées très importantes et donc de privilégier une grande flexibilité des surfaces et des volumes.

Les hauteurs sont optimisées avec un positionnement des bureaux au-dessus des laboratoires, ces derniers ne nécessitant pas de hauteurs importantes.

L’hypermarché et la galerie marchande ont été pensés : rationalisation et optimisation des surfaces et volumes afin de réduire l’impact du bâtiment sur le site, en particulier en terme de son emprise au sol. Des ouvertures vitrées ponctuant la façade au droit des restaurants, mais aussi sur l’hypermarché qui verra toutes les portes de sortie de secours (hormis celles donnant sur des tunnels de secours) traitées en produit verrier ; ceci afin d’apporter de l’éclairage naturel et de permettre aux clients de garder un lien visuel avec l’extérieur et le temps (météorologique et horaire).

Revêtement Végécole

Panneaux solaires photovoltaïques

GESTION DES ÉNERGIES

Le bâtiment intègre un certain nombre de dispositions techniques permettant une meilleure gestion voire une réduction de ses besoins énergétiques.

A cette fin la totalité du bâtiment respecte la Réglementation Thermique (RT 2000) qui détermine la conception des bâtiments en matière thermique, d’isolation, qualité des vitrages, perméabilité, électricité, eau chaude sanitaire, régulation et GTC (Gestion des équipements Techniques Centralisée).

La GTC gère et affine les besoins en éclairage, chauffage, climatisation et ventilation, et plus particulièrement :

Le « free cooling » sur centrale de traitement d’air : dispositif consistant en l’utilisation des frigories « gratuites » contenues dans l’air extérieur avant d’utiliser l’énergie conventionnelle pour refroidir les locaux.

La réfrigération des locaux par climatiseurs de toiture (roof top) utilisant des fluides frigorigènes dernière génération permettant d’utiliser moins de fréon.

Le « rinçage de nuit » : dispositif consistant en un refroidissement gratuit des ambiances par ventilation naturelle des malls pendant les périodes estivales ; ce dispositif est mis en marche la nuit et consiste à charger le bâtiment en frigories contenues dans l’air extérieur nocturne et à retarder l’utilisation de l’énergie conventionnelle le matin à l’ouverture du site.

L’éclairage extérieur en particulier des parkings suivant les heures d’ouverture au public. Des comptages spécifiques (hypermarché, galerie marchande, boutiques, restauration) sont installés permettant une prise en compte de la gestion des consommations par chaque entité.

ARTICLES:

www.cdurable.info

www.bureauxlocaux.com La Renaissance Blois Vineuil est le premier centre commercial Immochan à avoir obtenu la certification HQE®. Une distinction qui s’ajoute à celle reçu à l’occasion des Trophées CNCC 2010 dans la catégorie « Meilleure création de centre commercial ».

  • Investisseur(s): Auchan
    Ceetrus
  • Surfaces créées : 28600 m2
  • Architecte(s): Jean-Guy Farnoux
  • Crédit Photo: Sophie Carles
  • Début des travaux: 2008
  • Livraison: 2009